objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Valeurs nutritives et calories Crème brûlée

100g de crème caramelisée :

Dans le dédale des informations nutritionnelles, on distingue ce produit pour sa teneur énergétique significative de 300 kilocalories. Il s’articule autour d’un contenu modéré en protéines, à hauteur de 4 grammes. Les glucides ne sont pas en reste avec leurs 16 grammes, tandis que les lipides tiennent le haut du pavé grâce à leurs généreux 24 grammes.

Apport calorique d’une crème brûlée

La crème brûlée, quintessence de la gourmandise française, se compose essentiellement de crème onctueuse, d’œufs battus, de sucre et d’un effluve de vanille qui envoûte les papilles. Servie conventionnellement dans des coupelles personnelles, elle offre une expérience gustative contrastée : le velouté froid de sa base lactée contrebalance à merveille l’éclat tiède d’une surface dorée et cristallisée.

Ce délice sucré s’obtient par un jeu subtil où le sucre semoule est parsemé avec délicatesse avant d’être exposé à la chaleur vive du gril ou au baiser flamboyant du chalumeau. En fondant puis durcissant, il se métamorphose en une pellicule brillante et friable qui craque sous la cuillère.

Cependant, ses qualités sensorielles incontestables ne doivent pas masquer son opulence calorique; chaque portion concentre un apport conséquent d’énergie. Il convient donc aux amateurs comme aux profanes de savourer ce chef-d’œuvre pâtissier avec modération pour en apprécier toute l’élégance sans excès.

L’origine de la crème brûlée

L’histoire de la crème brûlée reste un sujet de controverse, partagé entre les prétentions françaises et espagnoles. On admet cependant que cette gourmandise s’est inspirée d’autres douceurs antérieures telles que la crème catalane, déjà connue au XVIIe siècle. En France, on attribue souvent l’invention de ce dessert à Philippe d’Orléans, qui aurait par hasard découvert le dessert à la fin du même siècle. L’anecdote raconte qu’il trouva sa crème trop froide lors d’un banquet et décida de la réchauffer avec un fer rougeoyant; créant ainsi une délicieuse croûte caramélisée en surface. Un accident heureux qui donna naissance à ce classique des pâtisseries françaises.

Comment préparer une crème brûlée

Pour concocter quatre délicieux ramequins de crème brûlée, rassemblez d’abord les composants essentiels : une quintette de jaunes d’œufs, une cuillerée généreuse de sucre fin – environ 100 grammes -, un demi-litre de crème onctueuse et l’arôme exquis d’une gousse de vanille. Entamez le ballet culinaire en fouettant vigoureusement les jaunes avec le sucre jusqu’à obtenir un ruban pâle et mousseux. La vanille vient ensuite parsemer sa magie avant que la crème n’enlace tendrement ce mélange.

Lorsque la consistance se veut douce et homogène, il est temps de répartir cette potion veloutée dans leurs écrins individuels prêts à accueillir leur destin doré. Confiez-les ensuite aux bras chaleureux d’un four qui aura pris le soin de se préparer à 100 °C, pour une sieste prolongée – comptez une heure.

Après avoir profité des effluves parfumées s’échappant du four, accordez-leur la fraîcheur bien méritée du réfrigérateur où elles prendront le temps nécessaire pour atteindre la perfection en se figeant délicatement.

Le final spectaculaire requiert un rien plus que quelques pincées judicieuses de cassonade cristallisée sur chaque surface plane. Puis vient l’instant où ces créations doivent affronter soit l’éclat rougeoyant du grill ou les flammes dansantes d’un chalumeau, jusqu’à ce qu’une croûte ambrée sublime vienne couronner leur apparence immaculée.

Il ne reste alors plus qu’à céder aux charmes craquants et fondants qui attendent sous cette carapace caramélisée, un plaisir gustatif à part entière.

Crème brûlée adaptée au régime

Bien qu’elle soit synonyme d’un apport conséquent en sucre et en graisses, la traditionnelle crème brûlée peut s’insérer dans un régime alimentaire sans trop de soucis. Après tout, ce n’est pas le genre de péché mignon auquel on cède chaque jour. Sa place est davantage lors des occasions spéciales, où elle scintille comme une étoile lors de nos festins conviviaux ou dans l’intimité feutrée des restaurants.

S’accorder ce petit luxe durant les moments de diète n’a rien d’illogique ; c’est même recommandé pour maintenir le moral ! L’équilibre alimentaire ne demande pas un renoncement absolu mais plutôt une harmonie dans nos choix culinaires.

Pour ceux qui scrutent à la loupe leur apport calorique, il y a toujours moyen de rendre ce dessert plus léger. Comment ? En introduisant par exemple une crème moins riche et en substituant partiellement le sucre par des épices aromatiques telles que la cannelle. Cette dernière prodigue non seulement un bouquet gustatif singulier mais contribue aussi à réduire notre consommation sucrière.

Autres articles

20 Idées Savoureuses de Recettes Faibles en Calories pour une Alimentation Équilibrée

administrateur

Valeurs nutritives et calories Panini

Irene

Affinement des Mollets : Guide Pratique pour des Jambes Élancées et Toniques

administrateur

Valeurs nutritives et calories Champagne brut

Irene

Valeurs nutritives et calories Snickers

Irene

Valeurs nutritives et calories Flageolets

Irene