objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Perte de la vue, d’un oeil, soudaine ou progressive, temporaire, causes

La perte de la vue peut survenir soudainement ou se développer progressivement au fil du temps.

La baisse de la vision peut être :

  • Bilatérale (droit et gauche),
  • Unilatérale (elle affecte seulement un œil),
  • Seulement une partie du champ visuel.

Cela peut également se référer à une perte de la vue qui ne peut être corrigée par des lunettes ou des lentilles de contact.

  • La cécité partielle signifie que la vue est très limitée.
  • La cécité complète signifie qu’on ne voit rien, pas même la lumière.
    (La plupart des gens utilisent le terme «cécité» pour indiquer la cécité complète).

Causes de la perte indolore de la vue

Cataracte – Le patient dit :

  • Avoir des éblouissements en condition d’obscurité (et donc des difficultés à la conduite de nuit),
  • La vision est brouillée,
  • Les couleurs semblent plus ternes et éteintes par rapport au passé.

Dans les cas avancés de cataracte, il peut être vu à l’œil nu (ceci est de plus en plus rare de nos jours parce qu’on intervient tôt).

Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) – il faur suspecter la dégénérescence maculaire si le patient a plus de 50 ans et s’il se présente avec l’un des symptômes suivants qui affecte généralement un œil à la fois :
Distorsion de la vision dans laquelle les lignes droites apparaissent déformées ou ondulées.

  • Perte de la vue ou une vision trouble dans la zone centrale ou autour du centre.
  • La personne peut décrire une marque  noire ou grise qui affecte le champ visuel central (scotome).
  • Il peut y avoir d’autres symptômes visuels ou la DMLA peut être identifiée par hasard par un ophtalmologiste.
  • L’acuité visuelle dans le tableau de Snellen peut être normale ou réduite.

Pendant la visualisation d’une grille de Amsler (ou papier millimétré), les patients peuvent voir les lignes interrompues, ondulées ou certaines parties de l’image ne sont pas visibles.

Glaucome à angle ouvert (primaire) chronique – il se découvre généralement lors d’un contrôle.
S’il est si avancée que le patient est le premier à remarquer la perte de la vue, on ne peut pas faire grand chose. Le glaucome est caractérisé par :

  • Une perte progressive de la vision périphérique (ou sur le côté),
  • L’altération des disques optiques: la zone centrale du disque optique devient plus grande et le bord périphérique se rétrécit.

La rétinopathie diabétique – Le problème peut être dû à :

  • Des problèmes microvasculaires diabétiques (c’est-à-dire des exsudats et des hémorragies),
  • Des maladies associées (par exemple, la cataracte diabétique)
  • Des maladies indépendantes (par exemple le glaucome).

Consulter un ophtalmologiste immédiatement (dans la semaine) car un traitement précoce pour la rétinopathie diabétique  peut prévenir une ultérieure perte de la vue.

Compression du nerf optique – rare, mais elle devrait être envisagée que s’il y a des antécédents de mal de tête et s’il y a des anomalies neurologiques ou endocriniennes (par exemple, l’acromégalie).
Durant la visite, le médecin cherche :

  • Un défaut pupillaire afférent relatif (généralement il n’est pas présent),
  • Un disque optique pâle ou gonflé (les bords ne sont pas bien définis),
  • Des anomalies du champ visuel.

Médicaments, toxines ou carences nutritionnelles – Par exemple:

  • Amiodarone – provoque différents effets sur les yeux
  • Médicaments contre la tuberculose – l’isoniazide et l’éthambutol (pour la névrite optique).
  • Hydroxychloroquine (pour la maculopathie).
  • Cortisone par voie systémique (contre la cataracte et le glaucome)
  • Les inhibiteurs de phosphodiestérase (par exemple sildénafil ou Viagra).
  • Pilule contraceptive.
  • D’autres médicaments – les tétracyclines (hypertension intracrânienne bénigne), l’isotrétinoïne, le tamoxifène (différents effets possibles sur la vue).
  • Alcool, tabagisme et carences nutritionnelles (par exemple amblyopie toxique à cause du tabac et de alcool), empoisonnement au méthanol, carence en vitamine A (le plus souvent, elle provoque une cécité nocturne).

Dystrophies rétiniennes héréditaires – Elles sont rares et en fonction du problème peuvent être présentes chez les enfants. Parmi les caractéristiques, il y a une mauvaise vision de nuit et de l’intolérance à la lumière. Il est possible de ne pas bien voir le mouvement dans le champ visuel périphérique.

Les enfants doivent effectuer un contrôle génétique.

En savoir plus sur la rétinite pigmentaire 

Si vous commencez à avoir une perte de vue progressive et que vous vous demandez ce qu’il vous arrive, renseignez-vous sur la rétinite pigmentaire

En effet, la rétinite pigmentaire est une maladie dégénérative pouvant apparaître très tôt chez les jeunes adultes, elle peut être la cause de votre perte de vue progressive. Il est important de savoir que cette maladie est héréditaire, il est donc intéressant de savoir si cela est déjà arrivé à une personne de votre famille, dans le passé. 

Le premier symptôme qui peut vous donner un indice sur cette maladie est le fait de perdre la qualité de votre vision nocturne. Le second symptôme plus marquant sera une difficulté à percevoir les couleurs correctement, et par la suite vous serez certainement sujet à une hypersensibilité à la lumière. 

Malheureusement il n’existe pas encore de traitement efficace pour soigner cette maladie très complexe. Vous pouvez néanmoins vous procurer une paire de lunettes spécialisée pour ralentir l’intensification de vos symptômes et donc ralentir la progression de la maladie. 

Pour avoir plus d’informations sur le sujet de la rétinite pigmentaire et bien comprendre ce qu’il vous arrive, vous devez absolument prendre rendez-vous chez un ophtalmologiste pour qu’il puisse établir un diagnostic sur votre problème et confirmer que vous êtes bien atteint de cette maladie.   

Pour détecter le plus tôt possible si vous avez des problèmes de vue ou si vous pouvez être sujet à une maladie comme la rétinite pigmentaire, il est conseillé de faire des tests le plus tôt possible. S’il s’avère que vous découvrez que vous êtes atteint de la rétinite pigmentaire vers l’âge de 30 ans et que vous avez des enfants, vous devrez impérativement faire passer ces tests à vos enfants également.       

Autres articles

Lupus érythémateux, maladie, cutané, symptômes et traitement

Irene

Symptômes de dyslexie, 5 ans, adulte, test, diagnostic et traitement

Irene

Réaction allergique, Que faire ?, symptômes, traitement, remèdes naturels

Irene

Syndrome d’Arnold-Chiari, définition et pronostic

Irene

Douleur à la poitrine et le dos, toux et respiration

Irene

Arthrose à la hanche, symptômes, traitement et prothèse

Irene