objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Valeurs nutritives et calories Patate douce

100g de patates douces :

Une petite bombe énergétique de 105 Kcal, c’est ce qu’on trouve dans ce casse-croûte. Avec ses glucides en tête de liste, il embarque 20,5g, quoi de mieux pour recharger les batteries sans trop s’encombrer ? Et si les protéines se font plus discrètes avec leurs 1,6g, elles n’en demeurent pas moins essentielles. Quant aux lipides, ils frôlent l’insignifiance à 0,3g. Pas de quoi alourdir la conscience !

Apport calorique de la patate douce

La patate douce, cultivée sous des cieux tropicaux, est appréciée pour ses tubercules nutritifs aux silhouettes parfois étonnantes. Sa peau arbore une palette de couleurs allant du brun-violet jusqu’à un jaune-ocre, tandis que sa chair se pare de teintes variées : du blanc pur passant par le jaune et jusqu’à l’orangé vif. Gustativement, elle rappelle la saveur sucrée et la consistance moelleuse de la châtaigne.

Sur le plan nutritionnel, cet aliment est une source considérable d’amidon, ce qui lui confère un apport en glucides notable, plus de 20 grammes pour chaque 100 grammes consommés. En termes d’apport calorique, comptez environ cent calories pour un même poids de cette tubercule crue.

Histoire de la patate douce

L’énigme entourant l’ascendance de la patate douce persiste, sa genèse étant un mystère faute de découverte de spécimens à l’état sauvage. Débat persiste entre ceux qui postulent une origine asiatique et d’autres convaincus qu’elle a germé dans les terres fertiles sud-américaines. Des indices archéologiques découverts au Pérou viennent cependant pencher la balance en faveur de cette deuxième hypothèse avec des traces datant de 8000 ans.

La patate douce aurait ensuite bénéficié d’un aller simple pour l’Europe aux mains d’aventuriers espagnols épris du Nouveau Monde. Sur le sol français, ce n’est que bien plus tard, à partir du milieu du XVIIIème siècle, que Louis XV initie sa culture sous verre. Son attrait prendra davantage d’ampleur sous Napoléon, stimulé par son épouse Joséphine qui apporta un souffle exotique directement issu de ses racines caribéennes.

Sélectionner la bonne patate douce

Dans l’univers des tubercules, la patate douce se décline en un arc-en-ciel de nuances tant pour sa peau que pour sa pulpe. Si vous avez le palais moins en quête de douceur, les variétés à chair blanche ou jaune seront votre havre. Toutefois, si c’est le bien-être de votre corps qui prime, jetez votre dévolu sur celles arborant une chair orange, leur teneur en caroténoïdes les couronne d’une aura antioxydante.

Lors du choix crucial au marché, ne laissez rien au hasard : optez pour une patate douce qui se révèle dense et consistante entre vos doigts. Fuyez comme la peste celles qui semblent fanées ou marquées par des imperfections. De plus, n’oubliez pas qu’une forme régulière n’est pas qu’une affaire d’esthétique; elle promet aussi une préparation sans heurts : pelage aisé et découpage net.

La sélection avisée garantit non seulement un festin pour les papilles mais également un trésor nutritionnel pour entretenir la vitalité du corps.

La patate douce dans l’alimentation minceur

Incorporez la patate douce dans vos menus minceur, elle est l’alliée idéale. Avec son apport calorique modéré et un indice glycémique intermédiaire, ce tubercule favorise une montée en sucre plus stable dans le sang. Dites adieu aux pics d’insuline qui encouragent le stockage des graisses! Grâce à ses atouts nutritionnels, elle contribue efficacement à la prévention du diabète. Laissez-vous tenter par une touche d’originalité dans votre cuisine quotidienne en substituant les pommes de terre classiques par cette saveur colorée et légèrement sucrée.

Autres articles

Valeurs nutritives et calories Navets cuits

Irene

Valeurs nutritives et calories Brioche

Irene

Valeurs nutritives et calories Litchi

Irene

Valeurs nutritives et calories Chocolatine

Irene

Valeurs nutritives et calories Granola

Irene

Valeurs nutritives et calories Purée

Irene