objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Valeurs nutritives et calories Andouillette

100g d’Andouillette :

Ce produit fourmille de nutriments, avec un apport exceptionnel de 19g de protéines, idéal pour les muscles. Il est aussi remarquablement bas en sucre, ne contenant qu’un minuscule 0,4g de glucides. Côté matières grasses, il est assez riche puisqu’il intègre 17g de lipides, à prendre en compte dans votre bilan énergétique quotidien. Avec seulement 231 Kcal par portion, c’est un choix judicieux pour ceux qui comptent leurs calories sans négliger l’apport nutritif.

Nombre de calories contenues dans une andouillette

L’andouillette se distingue par sa polyvalence culinaire, s’adaptant à la cuisson en poêle, au four ou sur les braises d’un barbecue. Cette spécialité charcutière n’est pas avare en calories ; une portion de 100 grammes représente environ 230 kcal. Sa teneur non négligeable en protéines atteint les 19g grâce à sa composition carnée. Toutefois, cet atout est contrebalancé par une quantité significative de lipides saturés.

Il convient d’être vigilant aux accompagnements qui peuvent alourdir le bilan énergétique d’un repas : des frites croustillantes ou une onctueuse sauce à base de moutarde peuvent faire grimper les apports caloriques. La dégustation de l’andouillette, malgré ses qualités gustatives indéniables, invite donc à une certaine modération pour ceux et celles attentifs à leur consommation énergétique quotidienne.

Qu’est-ce que l’andouillette ?

Dans l’univers des mets charcutiers, l’andouillette s’affirme comme une spécialité culinaire d’origine française. Sa confection implique l’utilisation de parties spécifiques du porc, notamment les segments de son système digestif taillés en fines bandelettes, qui lui confèrent texture et saveur.

La silhouette caractéristique de cette charcuterie est tubulaire et peut mesurer entre 10 et 15 centimètres. La recette traditionnelle veut que sa préparation soit enveloppée dans un boyau naturel puis pochée dans un court-bouillon parfumé d’un bouquet garni où se mêlent sel, herbes aromatiques, épices variées et une touche d’alcool.

Selon l’endroit où on la déguste, l’andouillette revêt des particularités régionales; pensons à Lyon où elle se pare souvent d’une croûte croustillante grâce à un enrobage de chapelure. Parmi ces variations locales, celle originaire de Troyes gagne en renommée pour ses qualités gustatives distinctes.

Le parcours et la transformation de l’andouillette

L’andouillette, spécialité bien connue des amateurs de charcuterie, n’a pas toujours été confectionnée avec du porc comme c’est le cas aujourd’hui. Jadis, certaines régions françaises, telles que Lyon ou encore le Cambrésis, privilégiaient l’usage exclusif de la viande de veau pour sa fabrication. D’autres contrées optaient pour une version mixte combinant à la fois porc et veau.

Toutefois, cette tradition culinaire a subi un tournant majeur à la suite d’une crise sanitaire : l’épidémie d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), communément appelée maladie de la vache folle. Les mesures restrictives imposées par les autorités en matière de sécurité alimentaire ont conduit à proscrire les boyaux de veau dans l’élaboration des andouillettes.

Face à cette interdiction, les artisans charcutiers ont donc réinventé leur recette en se tournant vers le porc qui est aujourd’hui la seule viande utilisée dans ce mets rustique et authentique. Ainsi adaptée aux exigences sanitaires contemporaines, l’andouillette perpétue son héritage gustatif au sein de notre patrimoine gastronomique français tout en respectant un nouveau cadre réglementaire plus strict.

L’andouillette peut-elle être consommée pendant un régime ?

L’andouillette, bien que riche en protéines, n’est idéalement pas l’alliée des régimes minceur. Elle charrie son lot de lipides peu bénéfiques pour notre santé, à l’opposé des omégas présents dans les poissons ou certaines huiles végétales. Servie avec un monticule de frites croustillantes, elle devient une véritable bombe calorique.

Pour consommer l’andouillette sans trop d’écarts, il est judicieux de privilégier sa compagnie avec des légumes frais plutôt qu’une avalanche de féculents. Ainsi, on profite de ses saveurs gustatives tout en maintenant une assiette équilibrée. En somme, savourer ce mets typiquement français doit rester un plaisir occasionnel et mesuré.

Autres articles

Valeurs nutritives et calories Vache qui rit

Irene

Valeurs nutritives et calories vermicelles de riz

Irene

Valeurs nutritives et calories Steak tartare

Irene

Valeurs nutritives et calories Bacon

Irene

Valeurs nutritives et calories Hot Wings KFC

Irene

Valeurs nutritives et calories Fèves cuites

Irene