objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Valeurs nutritives et calories soupe miso

Calories contenues dans la soupe miso

100 ml de bouillon miso

Avec seulement 36 kilocalories, c’est une petite bombe nutritionnelle! On trouve dans ce petit trésor alimentaire un cocktail de 6 grammes de protéines pour muscler votre journée, accompagné d’une modeste quantité de 12 grammes de glucides. Et ne vous inquiétez pas pour la ligne, car il n’y a que 2 petits grammes de lipides. Un vrai délice léger pour rester en forme sans peser sur la balance!

Calories contenues dans la soupe miso

Au cœur de la gastronomie nippone, le petit déjeuner traditionnel s’orne d’une spécialité incontournable : la savoureuse soupe miso. Appréciée bien au-delà des frontières du Japon, elle s’invite également à nos tables hexagonales, principalement comme prélude aux repas dans les échoppes nippones. Cette préparation culinaire se fonde sur un duo d’ingrédients phares : le dashi, fine essence tirée du poisson, et le miso, pâte onctueuse issue de la fermentation des haricots-soja.

La versatilité de cette soupe est remarquable ; elle peut accueillir une variété d’autres composantes telles que l’incontournable tofu, des algues marines desséchées ou même quelques tranches de bœuf finement coupées. Son caractère peu calorique en fait un choix judicieux pour les adeptes d’une alimentation légère : riche en eau et généralement exempte de matières grasses.

Néanmoins, si sa richesse en protéines et sa teneur modérée en légumes font d’elle une alliée nutritionnelle, il convient de ne pas ignorer son apport non négligeable en sel. Il est donc sage d’en consommer avec parcimonie pour maintenir l’équilibre diététique.

L’histoire et les origines du miso

Au cœur de la gastronomie nippone, le miso s’impose comme une alternative savoureuse au sel traditionnel. Cette pâte aromatique trouve ses racines dans d’anciennes recettes de conserves à base de viandes ou poissons. Au fil du temps, sous l’influence chinoise et des préceptes végétariens du bouddhisme, le miso a évolué pour adopter le soja comme composant principal.

Aujourd’hui, bien que partageant des origines avec son homologue chinois, le miso issu du Japon se distingue par sa texture unique et ses saveurs distinctives qui reflètent un riche héritage culinaire. Cet assaisonnement ne cesse d’enrichir une multitude de plats, révélant toute sa polyvalence et son caractère indispensable dans l’art subtil de la cuisine japonaise.

La production du miso

Le miso, cette pâte aromatique japonaise, s’élève au rang des mets délicats et traditionnels. Primordialement issu du soja, il s’enrichit parfois de riz ou d’orge pour varier les plaisirs gustatifs. Il se distingue en plusieurs variétés dont le goût et la qualité ne sont pas homogènes : certains misos haut de gamme se conjuguent à partir de graines non transformées, bénéficiant d’un lent processus de fermentation sans aucune trace d’additif. À l’inverse, les versions produites en masse tendent à perdre cet héritage authentique au profit de méthodes accélérées incluant des agents chimiques.

L’allégorie du temps est essentielle dans l’art ancestral de confectionner le miso ; une chronologie rigoureuse commande sa réussite. Dès lors que les céréales rencontrent les moisissures Aspergillus oryzae ou shirousamii lors de la première phase fermentaire, un ballet microbien s’amorce. Ultérieurement, avec patience et savoir-faire, l’introduction des graines de soja mijotées marque le commencement d’une deuxième transformation biologique pouvant s’épanouir sur des années.

En somme, admettons que la quintessence du miso réside dans son lien intrinsèque avec le temps et la nature; une symphonie subtile orchestrée par des mains expertes qui respectent ses rythmes séculaires pour éveiller nos palais aux nuances profondes et sincères qu’il renferme.

La soupe miso dans le cadre d’un régime

Bien qu’elle ne soit pas riche en calories, la soupe miso peut poser problème dans le cadre d’un régime alimentaire à cause de son importante teneur en sel. Un seul bol pourrait apporter deux fois la quantité maximale de sodium recommandée quotidiennement, ce qui n’est pas sans risques pour notre santé. La consommation excessive peut entraîner des problèmes comme la rétention d’eau.

Il est également préférable de privilégier un miso de haute qualité pour éviter les additifs alimentaires superflus. Il s’avère donc judicieux de modérer sa consommation pour ceux et celles surveillant leur apport en sel ou soucieux de leur équilibre nutritionnel.

Autres articles

Valeurs nutritives et calories lait d’amande

Irene

Valeurs nutritives et calories Aiguillettes de canard

Irene

Valeurs nutritives et calories Oeuf dur mayonnaise

Irene

Valeurs nutritives et calories Snickers

Irene

Valeurs nutritives et calories Mars

Irene

Perdre du Poids sans Effort Physique : Analyse du Régime Gerlinéa Hyperprotéiné

administrateur