objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Valeurs nutritives et calories pain d’épices

100g de pain aux épices

C’est une petite bombe énergétique avec ses 356 Kcal au compteur. Niveau nutriments, ça donne un cocktail où les glucides prennent le devant de la scène avec pas moins de 69 grammes, tandis que les protéines se font plus discrètes à 4 grammes. Sans oublier les lipides qui s’invitent à hauteur de 16 grammes. Ça balance pas mal niveau apports !

Apport calorique du pain d’épices

Le pain d’épices se distingue par sa richesse aromatique issue d’un assortiment d’épices telles que la cannelle et le gingembre, qui éveillent les papilles. En son cœur, l’on trouve du miel sucré marié à de la farine et une touche de sucre pour un goût profondément doux et réconfortant. La présence occasionnelle de beurre ou de crème lui confère une texture onctueuse, tandis que sa faible teneur en protéines est attribuable à l’unique œuf qu’il contient. Bien que gourmand, ce mets est également synonyme d’une certaine générosité lipidique. Chacune des recettes s’approprie ces savoureuses épices pour offrir un plaisir gustatif sans cesse renouvelé, faisant du pain d’épices un incontournable des tables festives.

Diversité des pains d’épices

Selon sa région d’origine, le pain d’épices voit sa recette se métamorphoser. À Dijon, c’est la farine blanche qui est favorisée tandis que Reims fait honneur à la farine de seigle. Les épices varient également selon les lieux, influençant ainsi l’arôme caractéristique de cette douceur. Quant à son aspect, il s’affranchit souvent du moule traditionnel en cake pour adopter des formes plus ludiques et variées comme des étoiles ou des personnages festifs. Ces variations contribuent à faire du pain d’épices un mets privilégié durant les périodes de célébration.

Une vieille recette

Le pain au miel traverse le temps depuis l’Antiquité, dégusté d’abord par les Égyptiens puis adopté par les Grecs avec leur version alliant farine de sésame et miel. Les Romains ne sont pas en reste, préférant savourer un pain frit généreusement nappé de ce doux nectar. Il faut toutefois attendre le Moyen Âge en Chine pour assister à l’évolution décisive de cette gourmandise : l’introduction des épices aromatiques.

C’est alors que la recette voyage jusqu’en Occident, emportée par les courants commerciaux et culturels. Cela marque la naissance du pain d’épices tel qu’on le connait, où miel et épices se marient pour donner vie à une pâtisserie ancestrale. Cette tradition culinaire se perfectionne au fil des siècles, élevant la fabrication du pain d’épices au rang d’art.

De nos jours, cet héritage gastronomique perdure grâce à sa capacité à nous charmer avec ses saveurs complexes et réconfortantes, incarnant ainsi une part sucrée de notre histoire collective.

Peut-on consommer du pain d’épices en période de régime ?

Le pain d’épices, avec sa saveur exquise qui marie le sucré aux épices, doit être apprécié avec modération, surtout si vous surveillez votre poids. Sa composition riche en glucides et en graisses saturées peut peser lourd sur la balance calorique, à peu près 350 kcal pour un morceau de cent grammes. De plus, son index glycémique élevé implique une utilisation suboptimale des nutriments par notre organisme et favorise leur stockage sous forme de graisse. Autant dire que cette douceur devrait rester une gourmandise occasionnelle plutôt qu’un élément régulier de notre alimentation quotidienne.

Autres articles

Valeurs nutritives et calories Framboise

Irene

Valeurs nutritives et calories Châtaignes

Irene

Valeurs nutritives et calories Bière sans alcool

Irene

Valeurs nutritives et calories quinoa

Irene

Valeurs nutritives et calories Orangina

Irene

Valeurs nutritives et calories pomme

Irene