objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Valeurs nutritives et calories Brioche

Apport calorique de la brioche

100 grammes de brioche

Dans ce plat, on trouve un apport calorique de 375 Kcal – pas mal pour se donner de l’énergie ! Côté nutriments, c’est plutôt équilibré : on a droit à une belle dose de glucides, 47 grammes pour être précis. On n’oublie pas les protéines qui pointent à 10 grammes, idéal pour maintenir la masse musculaire. Et bien sûr, les lipides sont au rendez-vous avec 16 grammes. Ils assurent un bon fonctionnement du corps tout en restant dans la mesure.

Apport calorique d’une brioche

Au cœur de l’art pâtissier, la brioche trouve sa recette dans un mélange subtil et gourmand. Parente éloignée du pain par ses méthodes de préparation, elle se distingue nettement par sa richesse gustative. La farine s’allie au beurre onctueux, aux œufs délicats et au lait pour faire naître une texture moelleuse qui fond en bouche.

Élevée au rang des viennoiseries, elle flatte nos papilles avec son caractère sucré et son moelleux incomparable. Malgré ses attraits savoureux, cette gâterie cache en son sein une quantité notable d’acides gras saturés, ces fameuses mauvaises graisses tant redoutées. Une portion de 100 grammes pourrait ainsi nous faire grimper à près de 375 kcal.

Il convient donc de céder à la tentation avec modération, afin que le plaisir reste intact sans omettre le respect de notre bien-être corporel.

L’histoire de la brioche

Née au cœur du Moyen-âge, la brioche trouve ses racines en Normandie. Son nom émane de l’ancien normand « brier », évoquant le pétrissage intense requis pour confectionner sa pâte moelleuse. Véritable caméléon culinaire, elle se métamorphose d’une région à l’autre avec des spécificités notables telles que la vendéenne ou la parisienne. Sa forme n’est pas en reste et joue les caméléons : tantôt tressée, tantôt sphérique ou encore parallélépipédique, elle surprend par sa diversité morphologique.

Le saviez-vous ?

La légende veut que Marie-Antoinette, épouse du souverain français Louis XVI, ait affiché une indifférence scandaleuse face à la détresse de ses sujets. Face à une foule affamée réclamant du pain devant le palais, elle aurait lancé l’infâme conseil : « S’ils n’ont plus de pain, qu’ils mangent donc de la brioche ! ». Cette anecdote symbolise le gouffre socio-économique qui séparait alors les classes aristocratiques des citoyens ordinaires.

Ignorance ou moquerie ? Quelle que soit l’intention derrière ces mots prêtés à la reine, ils sont devenus le symbole d’une monarchie déconnectée et insensible aux réalités populaires. La brioche étant un luxe inaccessible pour la majorité, cette phrase a amplifié le mécontentement général. En fin de compte, c’est ce sentiment d’injustice qui a conduit Marie-Antoinette vers un destin tragique lors des tumultes révolutionnaires.

Brioche et diète

Il est communément admis que le pain blanc n’est pas l’allié des régimes alimentaires. En effet, cette catégorie d’aliments est souvent mise de côté par ceux qui cherchent à affiner leur silhouette. De façon similaire, la brioche, avec sa richesse et son appartenance à la famille des viennoiseries, s’avère être un choix peu judicieux lorsqu’on aspire à garder la ligne.

Pour se maintenir en bonne santé et adopter une alimentation équilibrée, il est préconisé d’opter pour les pains élaborés à partir de grains entiers. Ces alternatives complètes sont non seulement nutritives mais également bénéfiques dans un processus de perte de poids.

Quant aux amateurs de brioche désireux de dire adieu aux kilos superflus, modération sera leur mot d’ordre. Il s’agit donc d’en consommer avec parcimonie afin de ne pas compromettre leurs efforts diététiques.

Autres articles

Valeurs nutritives et calories muffins

Irene

Valeurs nutritives et calories Cracotte

Irene

Valeurs nutritives et calories Kinder Bueno

Irene

Valeurs nutritives et calories salade verte

Irene

Valeurs nutritives et calories Kaki

Irene

Valeurs nutritives et calories Kiwi

Irene