objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Valeurs nutritives et calories petits pois

Reconnus pour leur saveur distinctive, les petits pois s’invitent dans un éventail de plats à travers le globe. Ces perles vertes sont une source précieuse de nutriments et se révèlent être d’excellents alliés pour notre bien-être.

Contrairement aux idées reçues, ce n’est point un légume mais une légumineuse, partageant ainsi ses racines avec les lentilles et autres haricots. Ils se nichent dans des gousses, sur des vignes grimpantes et c’est au moment où ces écrins verdoyants se gonflent qu’ils atteignent leur apogée.

Leur saisonnalité est fugace : mai à juin marque le temps fort de leur fraîcheur sur nos étals. C’est durant cette période éphémère qu’ils dévoilent pleinement leurs arômes. Hors saison, on les retrouve aisément en conserve ou surgelés — pratiques mais sans comparaison avec l’éclat gustatif des spécimens frais. Offrez-vous donc cette délectation printanière ; votre palais vous en saura gré.

Apport calorique des petits pois

En un bol de 100 g, les petits pois viennent avec seulement 80 calories. Ils sont généreux en glucides, doublant en quantité ce que l’on trouve habituellement dans le règne végétal; mais n’oublions pas qu’ils appartiennent à la famille des légumineuses. Avec 5 g de fibres pour cette même portion, ils dépassent leurs congénères cuits et se distinguent par une teneur protéique élevée : plus de 6 g pour 100g, soit trois fois plus que la moyenne des légumes verts.

Ces petites perles vertes ne lésinent pas sur les nutriments essentiels non plus. Elles débordent de vitamines A, C, E et K, rien qu’une tasse couvre près de la moitié de vos besoins quotidiens en vitamine K. Les petits pois sont aussi truffés de minéraux comme le sélénium et le zinc sans compter leur richesse en phytonutriments aux vertus antioxydantes comme le ß-carotène ou encore des caroténoïdes naturels lutteurs contre les radicaux libres; pensez à la lutéine et à la zéaxanthine.

Convenons-en: consommer une poignée apporte davantage que ce que vous glaneriez dans d’autres aliments protéinés comme les amandes ou même le beurre de cacahuète. Et cerise sur le gâteau: c’est un choix judicieux pour ceux qui tiennent à leur ligne et veulent éviter le cholestérol tout en faisant le plein d’énergie durablement.

Les avantages des petits pois pour notre santé

Les protéines de petits pois constituent un excellent choix pour les végétariens et tous ceux qui cherchent des alternatives à la whey. Leur haute qualité protéique se marie parfaitement avec d’autres sources, comme les légumineuses, pour une meilleure assimilation.

Quant au contrôle de la glycémie, les petits pois sont des champions. Grâce à leur index glycémique bas et leur riche teneur en fibres, ils agissent lentement sur la digestion et contribuent à stabiliser le sucre dans le sang. Ils disposent aussi de nutriments essentiels comme le magnésium ou les vitamines B et C qui jouent un rôle clé dans ce processus.

Ces mêmes fibres rendent également service à notre système digestif. Les fibres solubles présentes aident non seulement notre transit intestinal mais nourrissent aussi notre microbiote intestinal, ce bastion de notre bien-être global. Adopter une alimentation riche en fibres diminue par ailleurs le risque de maladies chroniques telles que l’obésité ou certaines pathologies cardiaques.

En parlant du cœur, les petits pois s’avèrent être des alliés précieux grâce à leur richesse en minéraux protecteurs tels que potassium et magnésium ainsi qu’en phytonutriments. Ces composants travaillent conjointement pour préserver nos artères et réguler notre cholestérol LDL — communément appelé le « mauvais » cholestérol.

Finalement, concernant la lutte contre le cancer, incorporer des légumineuses comme les petits pois dans son alimentation serait pertinent grâce à leur arsenal d’antioxydants puissants et aux saponines qu’ils contiennent. Ensemble, ces éléments constituent une barrière défensive face aux cellules cancéreuses potentielles.

Sélection et dégustation des petits pois

Sélectionnez des cosses de petits pois éclatantes de vert et sans imperfection pour garantir de la fraîcheur. Nettoyez-les soigneusement avant de les conserver au frais ou en bocaux après congélation.

Le secret d’une bonne cuisson réside dans sa simplicité. Lavez les petits pois, puis plongez-les dans l’eau bouillante salée ou optez pour une préparation à la vapeur, assurant ainsi un goût préservé et des nutriments intacts. La cocotte-minute s’avère être un allié efficace tout comme votre micro-ondes pour une solution express.

En ce qui concerne les petits pois en conserve, rincez-les pour éliminer toute trace indésirable avant de les chauffer doucement avec une noisette de beurre salé. Embellissez votre plat d’une touche rustique en y ajoutant oignons dorés, carottes croquantes et lardons fumés. Les purées onctueuses et soupes riches sont également une belle promesse faite aux papilles.

N’oubliez pas ! Évitez le piège du micro-ondes quand il s’agit de réchauffer directement dans la boîte métallique ; préférez verser son contenu auparavant dans un contenant adapté pour esquiver toute étincelle inattendue.

Les petits pois contribuent-ils à la prise de poids ?

Contrairement aux idées reçues, le petit pois mérite sa place dans un régime alimentaire équilibré. En effet, sa richesse en fibres contribue à une digestion lente, créant ainsi un sentiment de satiété durable qui aide à réduire les fringales successives. De plus, cet aliment est doté d’une bonne teneur en protéines végétales, favorisant la perte de masse adipeuse au profit du muscle.

Pour allier gourmandise et bienfaits nutritionnels, incorporez des petits pois bouillis à vos mets habituellement plus caloriques. À titre illustratif, ils peuvent remplacer avantageusement les ingrédients gras dans un plat de pâtes, apportant couleur et valeur nutritive sans surcharger votre bilan énergétique quotidien.

Gardez cependant à l’esprit qu’une consommation mesurée reste de mise pour profiter pleinement des avantages du petit pois sans excès calorique. Une portion moyenne comme une demi-tasse suffira amplement pour s’intégrer harmonieusement dans une journée alimentaire type.

N’oubliez pas que la combinaison judicieuse entre une diète variée et maîtrisée ainsi que la pratique régulière d’exercices physiques constitue le socle d’un amincissement réussi et pérenne.

À qui déconseille-t-on la consommation de petits pois ?

Les légumineuses, y compris les petits pois, sont connues pour induire des inconforts digestifs tels que les gaz et la sensation de ventre gonflé. Ces symptômes résultent souvent de la présence des FODMAP, ces hydrates de carbone complexes qui résistent à l’assimilation et fermentent dans nos entrailles, engendrant ces maudits gaz. Il ne faut pas non plus ignorer les lectines, même si leur quantité dans les petits pois est minime, elles peuvent toutefois poser problème en grande consommation.

Toutefois, nul besoin de s’alarmer ! Des solutions existent pour pallier ce désagrément. Diminuer la taille des portions et opter pour des techniques culinaires alternatives telles que le trempage ou la fermentation peut être bénéfique. L’accoutumance progressive à ces légumes peut aussi être une clé : en intégrant doucement les petits pois à votre régime habituel, vous préparerez votre système digestif à mieux tolérer ce mets délicieux.

Autres articles

Valeurs nutritives et calories Moules frites

Irene

Valeurs nutritives et calories Knacki

Irene

Valeurs nutritives et calories Kinder Country

Irene

Valeurs nutritives et calories Hamburger McDonald’s

Irene

Comment faire une détox minceur pour perdre du poids ?

Journal

Valeurs nutritives et calories Nougat

Irene