objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Valeurs nutritives et calories Moutarde Dijon

Teneur en calories de la moutarde

100 g de moutarde :

Dans ce que vous dégustez, attendez-vous à un apport énergétique de 161 kilocalories. Côté nutriments, c’est un trio intéressant : les protéines se taillent la part du lion avec presque 8 grammes, tandis que les glucides restent plutôt discrets à hauteur de 4,4 grammes. Quant aux lipides, ils marquent leur présence avec une rondelette somme de 12 grammes.

Nombre de calories contenues dans la moutarde

Sur le podium des assaisonnements les plus prisés à l’échelle planétaire, la moutarde se hisse fièrement en troisième position, juste derrière les incontournables sel et poivre. Issue de l’effort minutieux de broyage des graines d’une espèce végétale appartenant à la noble famille des crucifères, cette pâte onctueuse s’allie au vinaigre pour offrir une consistance parfaitement équilibrée entre fermeté et douceur.

Quant aux préoccupations caloriques, elles varient grandement selon le type de moutarde choisi. S’il est question de garder la ligne tout en agrémentant ses plats d’une touche relevée, optez sans hésiter pour la version forte. Avec seulement 161 calories aux 100 grammes et une quantité modérée de lipides grâce à l’huile de tournesol qui s’y trouve, elle représente un choix judicieux. En revanche, ceux qui ont un faible pour les saveurs plus douces devront accepter le compromis : une quantité supérieure d’huile y est incorporée pour atténuer l’intensité du goût piquant, ce qui fait grimper tant son apport lipidique que son taux calorique.

L’histoire du condiment piquant

La moutarde, condiment au passé millénaire, était déjà appréciée dans l’Antiquité pour ses vertus thérapeutiques et gastronomiques. Sa popularité s’est intensifiée au Moyen-âge, période durant laquelle le mot « moutarde » s’est ancré dans le vocabulaire populaire et où la profession de moutardier a été encadrée par des règles strictes. À cette époque, elle constituait un assaisonnement abordable pour les classes populaires, proposant une alternative piquante face au poivre, alors considéré comme un luxe.

Avec l’avènement de la révolution industrielle dès le 19e siècle, les techniques artisanales ont cédé leur place à une production de masse. Dans nos cuisines contemporaines, la concurrence entre marques est féroce ; elles se disputent notre palais avec des créations toujours plus innovantes et diversifiées en termes d’arômes et d’intensités. La moutarde se réinvente ainsi constamment pour titiller nos papilles et accompagner nos recettes du quotidien avec brio.

Comment sélectionner la bonne moutarde ?

Lorsque vous flânez dans les allées d’un supermarché, l’abondance de moutardes peut être déroutante. Votre palais et votre appétence pour le relevé guideront essentiellement votre sélection. En effet, certaines varient en intensité ; des plus corsées aux plus douces, la différence réside souvent dans leur teneur en huile, un critère non négligeable si on surveille sa consommation lipidique.

Au-delà du simple choix entre force et douceur, se pose aussi la question du type : moutardes classiques ou à l’ancienne? Ces dernières se distinguent par leurs grains conservés intacts, offrant une expérience gustative rustique.

Si la dimension santé oriente vos décisions alimentaires, penchez-vous vers les options bio qui garantissent une composition épurée sans additifs tels que conservateurs ou stabilisants; un choix judicieux pour ceux qui aspirent à consommer « propre », préservant ainsi l’essence même de ce condiment ancestral.

Moutarde et régime alimentaire

La moutarde se présente comme un accompagnement idéal pour ceux qui surveillent leur ligne; sa teneur basse en calories en fait un allié de taille dans le cadre d’un régime alimentaire. Non seulement elle ajoute du piquant aux repas, les transformant ainsi et évitant qu’ils ne sombrent dans la monotonie, mais elle a aussi cette faculté à sublimer les saveurs sans alourdir la facture calorique.

Cependant, une mise en garde s’impose : méfiez-vous des variantes sucrées lorsqu’il s’agit de concocter une vinaigrette. Ces dernières contenant déjà des huiles abondantes, elles peuvent insidieusement gonfler l’apport énergétique. Optez plutôt pour des préparations plus authentiques qui promettent goût et légèreté.

Autres articles

Valeurs nutritives et calories Moelleux fondant au chocolat

Irene

Valeurs nutritives et calories Cornes de gazelle

Irene

Valeurs nutritives et calories Sundae McDo

Irene

Valeurs nutritives et calories Croque-Monsieur

Irene

Valeurs nutritives et calories sauce soja

Irene

Valeurs nutritives et calories Grenade

Irene