objectif-reponse-sante-limousin.fr
Image default

Valeurs nutritives et calories Gingembre confit

Depuis des siècles, le gingembre est plébiscité pour ses propriétés médicinales, utilisé dans diverses traditions, notamment en Asie. Cet ingrédient miracle est connu pour prévenir et guérir divers maux et additivement célèbre comme stimulant naturel.

Quant au gingembre cristallisé – ces petits morceaux dorés enrobés de sucre qu’on déniche aussi bien dans les allées des supermarchés que chez l’épicier du coin spécialisé dans les produits asiatiques, quel verdict leur attribuer ? Est-ce juste une gourmandise dopée au glucose ou un entre-deux sain comparativement aux confiseries classiques ? La modération semble être la clé ici. De plus, rien n’empêche les amateurs de saveurs exotiques de se lancer dans la confection maison de cet encas parfumé.

Apport calorique du gingembre confit

Les délices sucrés tels que les fruits confits, et en particulier le gingembre, enchantent nos papilles. Doux et fondants, ils comblent aisément notre envie de sucre. Cependant, ces friandises ont leur revers : une teneur élevée en calories qui peut s’avérer contreproductive si l’on surveille sa ligne. En effet, un simple morceau de 100 grammes peut renfermer jusqu’à 320 calories et une quantité ahurissante de sucre.

Il est crucial de souligner qu’une consommation modérée reste envisageable ; toutefois, l’excès menace notre bien-être physique. La recommandation quotidienne se limite à quelques cuillères à café de sucre ajouté, six pour les femmes et neuf pour les hommes, alors qu’une portion équivalente de gingembre confit dépasse largement cette mesure.

Quant aux aspects bénéfiques, le fer contenu dans le gingembre confit mérite d’être mentionné ; ce minéral favorise notamment une bonne circulation sanguine et participe au transport efficace de l’oxygène vers nos cellules. Néanmoins, même sur ce plan-là, la contribution demeure assez faible par rapport aux besoins journaliers.

En résumé, bien que moins agressif pour notre système digestif comparativement aux produits plus acides ou épicés, le gingembre confit doit être consommé avec parcimonie afin d’éviter un déséquilibre nutritionnel inutilement risqué pour la santé.

Le gingembre confit est-il bénéfique pour la santé ?

La science a confirmé les vertus thérapeutiques du gingembre, un rhizome ancestral prisé tant pour sa saveur que ses multiples propriétés médicinales. Ses effets bénéfiques se manifestent de diverses manières : il apaise efficacement les troubles digestifs tels que nausées, vomissements et ballonnements, tout en ayant des actions anti-inflammatoires et antitussives notables.

Avec ses composants antioxydants puissants, le gingembre s’érige en rempart contre certains types de cancer. Ses atouts ne s’arrêtent pas là ; ils s’étendent à l’amélioration tangible des symptômes associés à l’arthrite, au diabète et aux pathologies cardiaques.

Toutefois, la transformation de cette racine en sucrerie tel que le gingembre cristallisé réduit considérablement son potentiel santé. Effectivement, non seulement ce processus atténue son pouvoir antioxydant mais également augmente sa teneur en sucres, diminuant ainsi ses bienfaits originels.

Gingembre confit et cristallisé

Bien que l’on ait tendance à confondre le gingembre confit et le gingembre cristallisé, une nuance les distingue. Le premier est généralement plongé dans un bain de sucre et conservé dans un sirop moelleux. Par opposition, son cousin cristallisé se pare d’une robe de sucre fin avant d’être délicatement séché, lui offrant une texture particulière qui s’invite souvent au palais des connaisseurs. Cette distinction, bien qu’apparemment subtile, révèle en fait deux expériences gustatives distinctes où la douceur du sucre s’allie soit à une tendresse humide, soit à un croquant gourmand.

Le gingembre confit peut-il aider à perdre du poids ?

Le gingembre s’impose comme un allié de choix dans la quête d’une silhouette affinée. Reconnu pour faciliter la digestion, il exerce également une action coupe-faim notable et certains lui attribuent des vertus de combustion des graisses.

Historiquement valorisé pour ses atouts gustatifs et bien-être, le gingembre intervient sur le plan corporel en dynamisant le métabolisme. Cette épice entraîne une hausse légère de la température interne, favorisant ainsi l’usage des calories emmagasinées.

Au-delà d’un simple boost métabolique, le gingembre influe positivement sur la leptine, hormone régulatrice de l’appétit. Sa consommation régulière peut donc contribuer à modérer les fringales.

Il est souvent recommandé de l’associer au citron dans les préparations diététiques pour optimiser ses effets bénéfiques. Il convient toutefois de privilégier le gingembre frais par opposition à sa version confite qui contrecarre toute démarche d’amincissement du fait de sa teneur élevée en sucre.

Comment utiliser le gingembre dans son alimentation ?

Consommez le gingembre confit avec modération, comme une friandise à savourer de temps en temps. Si votre cœur balance pour cette douceur et que l’envie de la grignoter quotidiennement vous tenaille, contentez-vous d’une fine lamelle par jour au lieu de vous jeter sur un amas.

Pour profiter pleinement des vertus du gingembre sur la santé, privilégiez-le sous sa forme brute. Exempt de sucre ajouté, incorporez-le nature dans vos préparations culinaires : un zeste dans vos smoothies vivifiants, une pincée dans les assaisonnements maison ou infusez quelques rondelles pour concocter une infusion revigorante. Ces déclinaisons ne flirteront peut-être pas avec l’exquise saveur sucrée du confit mais seront des alliés incontestables pour votre bien-être.

Réalisation de gingembre confit

Réaliser son propre gingembre confit est un jeu d’enfant et bien plus savoureux que ce qu’on trouve en magasin. Avec un peu de sucre ajusté selon vos goûts, vous obtiendrez une gourmandise unique.

Pour démarrer, préparez votre espace de travail en huilant légèrement une grille pâtissière avant de la disposer sur une plaque munie de papier cuisson. Prenez ensuite le gingembre frais, épluchez-le méticuleusement et découpez-le finement.

Placez les tranches ainsi obtenues dans une casserole d’eau et faites-les mijoter à couvert jusqu’à ce qu’elles soient parfaitement tendres. Après égouttage, sans oublier de garder un peu du liquide, pesez votre gingembre pour déterminer la quantité identique de sucre nécessaire.

La suite s’apparente à un tour de main culinaire : faites recuire le gingembre avec le sucre et l’eau mise de côté jusqu’à obtention d’un sirop qui devra réduire jusqu’à cristallisation. Puis étalez rapidement les morceaux sur la grille préparée afin qu’ils ne collent pas entre eux.

Laissez refroidir tranquillement puis stockez votre création dans un contenant hermétique où elle se conservera aisément pendant deux semaines. Voilà comment apporter une touche maison à vos douceurs !

Autres articles

Valeurs nutritives et calories Chou de Bruxelles

Irene

Valeurs nutritives et calories Ratatouille

Irene

Valeurs nutritives et calories Rocher Suchard lait

Irene

Valeurs nutritives et calories Cappuccino

Irene

Valeurs nutritives et calories raclette

Irene

Valeurs nutritives et calories Danette chocolat

Irene